Bin l'bonjou à toues.

I ya des faïs qué j(tons ardi surprinze en ertérouant des veilles photos.

Ané jé sé bénêze dé mette illé, eune photo dé noces d'i ya bin pûe dé soissante annéyes.

Jé sé bin qué i y a côr ardi d'monde qui sont côr vivants, est pour élla qué j'lâ mette .

J'étâe es noces là. I y avait moman, ma grande soeûr Yvette et maï.

Cliquer sue les photos pour égrandi

Numériser0055

Lé plaisi est d'erc'neute lé pue grand nombe.

Ténez: déjà les jiènes gens, la couêffe vit toujou  et jé sais bin qué lou garçâille est côr au même endré qué du temps là.

L'la fait plaisi dé vair Yvon et Jean Pierre qué jé sé sûre qué auqhun né sé c'qui vous dév'nus.

Pour mieue vâe dé pue près jé agrandi la photo par mouétié:

photo mariage Marcel Colas 1

Les servoues, j'en r'c'neue auqhun (sûr'ment des gar's du pouèye). Mais la jiène couêffe ent deues dé ête dé la ville rue.

Ah! jé voué la soeûr jusse dévant ma. La cote qué j'avâe là, tait ielle qui m'lâ z'avait faite, ol tait écossaise o un p'tit lis'ret rouge, Ah la la, j'lâ z'ai don bin portée. Est qué j'n'avions pâs ghêre dé touélette du temps là!

La mêre du jiène homme Marie Louise, et jusse à côté Jean Pierre, eun p'tit par drêre son frêre Yvon. toues l'zaoutes j'les ai dans eune pétite câse dé ma tête, mais pue d'nom, d'aillou j'en sé sûre qu'i n'sont pâs toues d'St M'la.

mariage Marcel Colas 2

Est du côté ci qué j'erc'neue lé pue d'monde!

Lé sonnoue? jé m'trompe vantiée çà dé ête eun gar' dé Plélan...

Lé servoue et la couêffe sont lé biaoue frêre et la soeûr du jiène homme;

Jusse au coin, ah l'brave homme! Rémi qui n'nous vouèyait jamée sans nous chiner et nous attéïner et nous j'li récitions tourjou lé même réfrain:<< Timi, timo , marie, henri, bobi, timi, timo, ti m'lèche!>> En v'la d'la littérature et jé n'sé tourjou pâs à qui qu'çà r'semblait. Allez don sava !

Au deuziême rang, jé r'c'neue la belle mêre Berthe. Jusse à côté la gouvernante du châtiaoue dé la ville rue . Lé servoue  est Iémile , mée n'est pâs Francine o lu, du moins jé n'lé cré pâs.

Lé frêre du jiène homme , ça dé ête sa coêffe, jé n'là z'ai ghêre c'neuze.

Moman o sa d'vantiêre, pour ma o d'vait ête à qhuiziner et ol allait deuie s'mette illa à côté dé son pârrain et sa couêffe qu'étaint les onques à la jène femme.

Jé songe qu'à côté d'la jiène femme tait son pêre et sa mêre.

Vez bin veuie! rin qu'du biaoue monde!

Et pour qhi qué j'tions es noces là ? Bin pasqué mon pêre y allait en journées  toute l'annéye et nous les garçâilles j'y allions toutes nos vacances pour not' pain! Si papa n'est pâs dévant l'kodak est qu'il tait périé pour souègner lé bétiâe.

Astoure, si les noces là  gênes qhocun, i faura mé l'dire, qué j'enlève toute sieute les photos .

Conte  , si qhocun dé St M'la veuie bin compléter par lous c'neussances ou bin mé dédire dans c'qué j'ai écrit. I y a qu'à dire. L'la m'fra ténant plaisi.

Fleur de Blé Noir